La technologie doit être en adéquation avec l’expérience utilisateur

4 minutes de lecture

Kimo Quaintance at Mobile Convention London

La technologie ne doit pas être une priorité par rapport à l'expérience, l’engagement et la vie privée de l'utilisateur. Pour être efficace dans la technologie et les gadgets, les développeurs doivent mettre en premier plan l’expérience utilisateur (UX) et trouver un moyen de gagner leur confiance.

90% n’est que foutaise

90% de tout cela n’est que foutaise, a écrit un jour le sage Theodore Sturgeon. Cela vaut également pour la technologie. Par exemple, 60% des applications jamais réalisées ne sont utilisées qu'une seule fois et laissées à l'abandon ou tout simplement supprimées. Cela va de même pour la vie privée et la sécurité. Il faut s’y prendre correctement si nous voulons que les gens adhèrent.


Un paysage mobile en constante évolution

Les intervenants présents au Mobile Convention de Londres « éduquent » bien leurs publics, apprend-on. Comme le montrent certaines technologies présentées, cette Keynote apprend aux visiteurs comment utiliser au mieux cette technologie pour engager avec ses clients. Il est clair que la technologie, en perpétuelle évolution, change plus que jamais le paysage mobile.


Les effets sur demain

Jeremy AbbottJeremy Abbott, Mobile Evangelist chez Google à mis en lumière lors de la Mobile Convention de Londres que les choix que nous faisons aujourd'hui auront de plus en plus d’incidences sur demain. « Les choix diffèrent toujours de nos jours, les effets seront donc plus grands », déclare t’il. « Aujourd’hui, 3 milliards de personnes sont connectées. Pour beaucoup, leur première expérience de connexion se fait sur un appareil mobile. Parce que nous sommes sociales, une nouvelle technologie qui offre d’autres moyens d’engagement social sera largement adoptée et plus rapidement que ce que nous avons vu jusqu’alors ».


Evaluer la valeur

Voilà pourquoi Louise Heinrich encourage vivement les développeurs et les marques à fixer leur attention sur ce que les gens font avec les produits, plutôt que de bâtir des projets en fonction des capacités offertes par la technologie. La stratégie de la « priorité aux personnes » n’a été que partiellement déployée, les marques ne sont pas suffisamment à l’écoute » explique Mme Heinrich. Trouver la valeur pour l’humain et la monétiser, dit-elle. Mettre les gens en avant afin que la technologie soit un succès.


Les humains et l’interaction

« La Mobile Convention de Londres est basée sur des questions de confiance, d'intimité, de personnes qui réagissent au futur du mobile dans l'avenir, sur les êtres humains et leur interaction plutôt que sur la technologie », nous dit Jeroen Van Glabbeek, PDG de CM Telecom. En ce moment, il existe deux mondes séparés ", poursuit-il. "Il y a les entreprises du vieux monde qui gagnent encore de l'argent en vendant des choses, comme par exemple un épicier. Cela fonctionne bien et c’est très rentable. L’autre moitié veut faire des affaires dans l’engagement client et impliquer les marques. Ce sont ces deux mondes que nous souhaitons combiner ». Van Glabbeek pense que la confiance est un moteur pour étendre les nouvelles technologie. «La vie privée est importante, mais je pense que les gens vont l’adopter plus rapidement lorsque vous donner immédiatement confiance. »


Uber et la confiance

Selon Kimo Quaintance, professeur de cyber sécurité, un exemple d'entreprise qui était digne de confiance dès le début est l’application des taxis Uber. « La technologie et les entreprises peuvent avoir plus de succès si le besoin de confiance est complètement éliminé. Je ne fais pas confiance à Facebook. Je ne fais pas non plus confiance à Uber. Mais Uber a éliminé cette nécessité de confiance dans leur technologie. »

Uber LogoMr Quaintance explique certaines mesures significatives dans le parcours client et comment la confiance influe sur le taux de succès dans les applications et la technologie. La confiance doit être simplifiée. "Des questions de confiance empêchent la technologie d’être adoptée. Nous devons la simplifier. Regardez Facebook. Pourquoi devrions-nous donner toutes ces données et renoncer à la vie privée juste pour être en mesure d'utiliser Facebook?

Séparer le bon grain de l’ivraie

Malheureusement encore 90% de tout ceci sera toujours impure, maintenant et dans un avenir proche. Ce qui sépare le bon grain de l'ivraie. Et peut-être est-ce une bonne chose que nous apprenions de nos propres erreurs et de celles des autres.

Contactez-nous



Poursuivre la lecture

Précédent Telegram sécurise l’accès à ses services grace à l’identification à 2 facteurs
Suivant La 6ème édition de la Mobile Convention d’Amsterdam aura lieu le 04 juin 2015
Back To news overview

Partager cette page

A propos de l'auteur

Erik Eggens

Connectez-vous avec Erik sur

LinkedIn, Twitter.
Chat