Articles récents

Comment améliorer la performance des emailing avec l’A/B testing ?

Spécialiste du Mobile Messaging et du SMS, CM.com propose également un outil d’emailing en self service, disposant d’un module d’A/B testing. Cet outil donne aux responsables marketing l'occasion de tester différents messages, afin d’optimiser taux d’ouverture, taux de clic et taux de conversion. Explications.

Comment améliorer la performance des emailing avec l’A/B testing ?

Email marketing : A/B testing définition

Lors de la mise en place de campagnes par e-mail, il est tentant de se fier à son intuition pour prédire ce qui pousse les lecteurs à ouvrir un e-mail et à cliquer. Cependant, fonder les décisions marketing sur des hypothèses ne conduit pas toujours aux meilleurs résultats.

Pour les directions marketing souhaitant s’engager dans une démarche moins intuitive, l’A/B Testing est une méthode de recherche consistant à tester différentes variantes d’une même campagne (campagne A, campagne B, …) auprès d’un groupe test, puis d’observer celle qui affiche les meilleures résultats.

Voici les 3 bonnes raisons de tester l'A/B testing :

1. De meilleurs taux d'ouverture en testant l’objet des campagnes

Le premier élément pouvant faire l’objet d’un tel test est le champs « objet » d’une campagne car il contribue directement aux taux d’ouverture. Selon les secteurs d’activité, ces taux varient de 25% à 15%, mais cet indicateur de performance repose également en grande partie sur la pertinence du titre de la campagne : quelle est la longueur idéale de ce texte ? Faut-il un pré-header avec un texte différent ? Quelle doit être l’adresse d’émission ? Le nom de l’émetteur ? A quelle heure les gens sont-ils les plus réceptifs ? Faut-il ajouter un émoticone dans l’entête ?

Autant d’hypothèses possibles que l’on peut tester après de son audience, afin d’améliorer, au travers d’itérations successives, les taux d’ouverture de ses campagnes. 

2. Une augmentation des taux de clics avec de bons contenus

L’A/B testing ne se limite pas à l’objet d’une campagne et peut également contribuer à améliorer les taux de clic (CTR) au sein du message. A nouveau, de nombreuses questions peuvent se poser : Quel design adopter ? Faut-il mettre une grande image ? A quel endroit ? Les utilisateurs préfèrent-ils un texte court ou un texte long ? Quel ton adopter ?

L’A/B testing permet de vérifier chacune des hypothèses afin de générer toujours plus d’engagement dans des campagnes, où les CTR varient, selon les industries, de 2 à 6%.

3. Des taux de conversion plus élevés avec les bons « call to action »

Améliorer les ouvertures et les clics est une bonne chose mais les directions marketing entendent surtout améliorer les performances de leurs campagnes en générant des demandes d’information, des prises de rendez-vous voire de véritables ventes. Une fois encore, l’A/B testing permet de tester différentes configurations en répondant à de nombreuses questions : Où faut-il placer ses boutons action ? Quelle couleur, quelle taille ou quelle police de caractère génère les meilleures performances ?

Seul l’A/B testing permet de tester toutes ces hypothèses auprès de son audience et de déterminer avec certitudes quelles sont les stratégies les plus efficaces pour transformer des prospects en clients.

Expert du marketing conversationnel, CM.com propose aux entreprises un outil de gestion de campagnes, disposant précisément d’un module d’A/B testing, et permettant d’envoyer et d’optimiser ses campagnes d’Emailing.

Au sein de son Mobile Marketing Cloud, CM.com complète par ailleurs ce module par une véritable CDP, une plate-forme de données clients, simplifiant la création de segments, afin d’améliorer la pertinence de ses campagnes.

Des outils qui permettent d’aller au delà d’une communication de masse, adressée à des profils, au profit d’une véritable conversation avec ses clients. 

En savoir plus ? 

Comment améliorer la performance des emailing avec l’A/B testing ?

En savoir +
En savoir +

Articles connexes

Is this region a better fit for you?

Go